Réseaux sociaux
Slide 1

La tournée provinciale de l’enquête ODENA

La tournée provinciale de l’Alliance ODENA se poursuit au cours de l’été et de l’automne 2013 à travers les différentes villes de la province. Plus de 985 hommes et femmes autochtones ont participé à l’enquête jusqu’à présent. Consultez le bilan de la Phase 1 de l’enquête.

Slide 1

5e Assemblée générale

La 5e Assemblée générale de l’Alliance ODENA s’est tenue à Val-d’Or les 5 et 6 juin 2013. Des représentantes de l’organisation maorie Te Whanau O Waipareira (Nouvelle-Zélande) ont participé à l’événement qui a réuni plus de 35 personnes.

Slide 1

Un colloque-événement pour ODENA

Rendez-vous au prochain congrès de l’ACFAS. DIALOG et ODENA organisent un colloque les 14 et 15 mai 2014, Université Concordia, Montréal : L’Alliance de recherche ODENA. Bilan d’une expérience réussie de coproduction des connaissances. Appel de propositions jusqu’au 31 janvier 2014.

L’Alliance de recherche ODENA est une initiative conjointe de DIALOG < Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones > et du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec. Elle est financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Programme des Alliances de recherche universités-communautés, 2009-2014). L’Université d’accueil de l’Alliance de recherche ODENA est l’Institut national de la recherche scientifique.

ODENA réunit des représentants de la société civile autochtone et des chercheurs universitaires engagés dans une démarche de coconstruction et de mobilisation des connaissances afin d’améliorer la qualité de vie des Autochtones des villes et de renouveler les relations entre les Premiers Peuples et les autres citoyens du Québec dans un esprit d’égalité et de respect mutuel. L’Alliance regroupe dix-huit (18) chercheurs provenant de onze (11) disciplines académiques, vingt (20) collaborateurs, intervenants, leaders, intellectuels et experts autochtones de même que plusieurs étudiants de 2e et 3e cycles.

ODENA offre des avenues alternatives dans la compréhension et la réponse aux défis individuels et sociétaux des Premiers Peuples au sein des villes du Québec. Elle vise à soutenir le développement social, économique, politique et culturel de la population autochtone des villes québécoises et à mettre en valeur l’action collective des centres d’amitié autochtones du Québec.