Présentation

L’Alliance de recherche ODENA met en relation, sur un plan institutionnel, le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec, DIALOG < Le Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones >, l’Institut national de la recherche scientifique, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Université Concordia, le Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal et les Centres d’amitié autochtones de neuf villes québécoises : Chibougamau, Joliette, La Tuque, Montréal, Val-d’Or, Senneterre, Sept-Iles, Saguenay, Trois-Rivières. 

L’Alliance de recherche ODENA est une structure partenariale intégrée, interuniversitaire, interinstitutionnelle et interdisciplinaire dédiée à l’étude des logiques et dynamiques urbaines des Premiers Peuples du Québec sous quatre angles : 1) l’identité ; 2) la mobilité ; 3) la qualité de vie ; 4) la gouvernance. Les liens entre les chercheurs et les collaborateurs autochtones qui ont conduit à la mise sur pied de l’Alliance ODENA se sont construits à partir de 2005. Chercheurs, étudiants et partenaires autochtones partagent le projet d’améliorer les conditions de vie de la population autochtone urbaine par une meilleure connaissance des réalités autochtones et par une contribution à l’élaboration de politiques sociales, culturelles, environnementales, économiques et éducatives culturellement pertinentes. 

L’Alliance ODENA privilégie la recherche de proximité, la coproduction et la mobilisation des connaissances, le partage continu des savoirs et leur inscription directe dans les initiatives de reconstruction sociale et de décolonisation mises de l’avant par les instances autochtones concernées. Elle entretient une visée géographique puisqu’elle se déploie à l’échelle de la province et une visée territoriale puisque les villes où sont localisés les centres d’amitié partenaires sont ciblées et seront le lieu d’études de cas spécifiques. Elle entretient également une visée intellectuelle puisqu’elle favorise un renouvellement des approches et des questionnements en intégrant les perspectives autochtones, une visée méthodologique puisqu’elle facilite l’accumulation, la codification et le traitement de nouvelles données de même que la production de nouveaux produits de synthèse de connaissances et une visée interdisciplinaire puisqu’elle réunit des chercheurs de onze disciplines académiques. Elle a une visée d’intervention puisqu’elle favorise l’identification de nouveaux espaces et dispositifs d’action et une visée éducative puisque les membres de l’équipe, autant chercheurs, étudiants que collaborateurs, font l’apprentissage du travail en réseau, de la recherche partenariale, interdisciplinaire et transculturelle et acquièrent de nouvelles compétences à cet égard. Enfin, elle a une visée évaluative puisque chaque activité de recherche, chaque atelier organisé, chaque nouvel outil de connaissance, fait l’objet d’un regard critique et réflexif de la part des participants et une visée de mobilisation puisque les activités de recherche intègrent, dans leur définition même, la production d’outils de synthèse et la création d’interfaces de connaissances.

Consultez la brochure d’information sur l’Alliance ODENA [pdf]